LAMJUNG

Une école au Népal

Programme : Ecole
Taille : 90m2
Lieu : Lamjung, Népal
Au sein de : Rock’n Wood
matériaux : Pierre, bois, Ardoise, lause, terre, paille, badigeon 

Histoire

Le projet de cet école a commencé par une rencontre avec Eric Valli. C’est un réalisateur français qui a produit notamment 30 ans plutôt un film intitulé « Chasseur de miel » dans un village à Lamjung. Pendant le séisme de 2015 l’école de ce village a été complètement détruite. Rock’n Wood a décidé de faire une nouvelle école.

Contexte

L’association Rock’n Wood a été crée par trois personne Antoine Ansquer, Gauthier Schmutz et Michal Luczak. Le but de cet association est d’accompagner la reconstruction de pays sinistrés et/ou défavorisés. Ainsi, 4 projets ont été contrits au Népal à la suite des séismes de 2015.

Le projet à Lamjung se situe dans un Village qui est construit sur un devers. C’est vraiment le bout du monde où une seul route nous amène dans ce paysage incroyable. qui vit de l’agriculture. Un village pauvre qui vie de l’entraide, c’est une communauté.

Concept

C’est un travail avec le contexte au niveau des matériaux employés. Le but était de faire une architecture local de manière antisismique.. C’est un projet où toute la construction est faite en circuit court et est elle est adapté au climat pour ne pas utiliser d’énergie pendant son exploitation

Volume

Le batiment est composé de 2 étages et comporte 3 pièces identiques par niveau. On accède au premier étage par un escalier et les 3 classes sont distribuées par une coursive en bois.

Le batiment est placé près de la route pour facilité l’accés aux villages voisins. Le site était nivelé pour avoir une cours pour les enfants entre l’école et le devers. Les toilettes en pierre sont placés à part et l’eau usées est traité par phytoépuration

Matérialité

Les murs du RDC sont en pierre de la carrière local avec des chainages en béton pour assurer une stabilité du batiment en cas de séisme

La finition du sol est en ardoise récupéré sur l’école détruite. La calepinage est fait en fonction des la forme et de la taille des pierres récupéré. Le plancher et les murs du premier étage sont en structure bois local protégé par une technique ancestrale charbon et l’huile. Le remplissage des murs sont fait en roseaux terre, paille, chaux. Et une finition badigeon terre chaux.

Le plancher est remplie par la terre pour un traitement acoustique et finit avec un parquet bois flottant.

Toiture est en structure bois à l’ancien en tenant mortes et une couverture tôle bleu.

Tous les matériaux sont locaux. La pierre provient d’une carrière ouverte pour l’occasion à 50m de la construction. Le bois vient d’une scierie de la région sois de la forêt avoisinante. La terre provient directement du site récupéré du terrassement.